Le béton ciré coulé

La base du mortier autolissant est un ragréage qui permet une mise en œuvre très rapide et peu contraignante.

Les mortiers autolissants ont pour origine technique les mortiers de ragréages autonivellants utilisés dans le domaine du bâtiment pour préparer les supports. Ces mortiers présentent l’avantage d’une mise en œuvre très rapide et peu contraignante.

Un système parfaitement sécurisé

En bâtiment, les ragréages autolissants servent de sous couche préparatoire à la pose des revêtements de surface comme les sols souples, les parquets flottants, etc. et n’ont aucun qualité esthétique.

AD LUCEM a voulu sécuriser le système afin de proposer une solution fiable et compétitive :

  • Fissuration limitée : En partenariat avec PAREX LANKO, une base composée de sulfate de calcium a été sélectionnée. Elle a l’avantage d’être sans tension : elle se pose simplement sur le sol et accepte même des supports à faible cohésion ce qui la rend très peu sensible à la fissuration. Une chimie particulière permet au produit de n’être pas réversible à l’eau après sa prise.
  • Homogénéité des teintes : Les bases sont teintées pour donner une coloration de masse et l’homogénéité systématique de la surface est obtenue par l’application du mortier de lissage. Cette opération de finition permet également d’avoir une cohérence des couleurs entre le système autolissant et le système spatulé qui peut être utilisé sur le même chantier.
  • Esthétique : Le mortier de lissage permet de pallier aux éventuels incidents qui ont lieu pendant la phase de séchage (gouttes, insectes, etc.). Son application simple et rapide garanti un aspect de surface irréprochable.
  • Protection parfaite : La porosité des mortiers de ragréage, bien supérieure à celle des mortiers de cuvelage, est elle aussi régulée par le mortier de lissage, ce qui permet l’application des vitrificateurs de protection sans aucune trace.

Une finition proche du béton lissé à l’hélicoptère

Le mortier autolissant a la compétence de régler ou de conserver la planéité des supports et de produire une surface totalement lisse. L’application du mortier de lissage en finition donne un léger moirage qui s’apparente à un dallage lissé à la taloche mécanique.

Version coulée ou version spatulée ?

L’objectif des développements était de proposer un aspect final identique quel que soit le système de mise en œuvre choisi.

En fonction de la compétence, des habitudes de l’entreprise ou des contraintes des chantiers, les applicateurs peuvent choisir de mettre en œuvre le spatulé ou le mortier autolissant et obtenir le même résultat, voire utiliser les deux systèmes sur le même chantier en fonction des supports.


Réalisations